Vaccins


Cette étude ne trouve aucune corrélation entre le taux de vaccination et les vagues épidémiques et c’est logique: 04/10/2021

Increases in COVID-19 are unrelated to levels of vaccination across 68 countries and 2947 counties in the United States:

Pour tous ceux qui aiment la science, encore une étude scientifique qui montre l’absurdité de penser que en vaccinant tout le monde avec un vaccin non stérilisant on va arrêter l’épidémie. Cette étude ne trouve aucune corrélation entre le taux de vaccination et les vagues épidémiques et c’est logique… Le pass sanitaire n’a aucune justification scientifique et est donc une mesure discriminatoire et dangereusement totalitaire…

Le vaccin ne donnant pas ou peu de protection dans vos muqueuses nasales, il ne prévient donc pas ou peu la transmission, l’efficacité contre la transmission avec le variant Delta est d’ailleurs nulle :
 
https://bam.news/bam-detox/la-vaccination-ne-reduit-pas-la-transmission/?fbclid=IwAR3qk36kNC_K0U3HJt5Fi_YbqzKhO-Un6QV4guvItzcj_nyQ0KimEsmJZ4Q ou 

https://auxamescitoyennes.com/2021/08/03/covid-19-les-mythes-seffondrent/ 

De plus les vaccins sont loin d’être sans dangers: Quelques articles qui résument cela assez bien et montrent l’absence de consensus entre autre dans la communauté scientifique :


Dans les hôpitaux on assisterait a une épidémie de non vaccinés, ce n’est pas ce qui ressort des chiffres récents : 26/09/2021

Alors que Paul Magnette (PS) et Jean-Luc Crucke (MR) faisaient des déclarations médiatiques autour des hospitalisations covid en soins intensifs en affirmant respectivement que 98% et 100 % des hospitalisés étaient non-vaccinés, le Professeur Laterre (Chef du service des soins intensifs des Cliniques Universitaires Saint-Luc) n’a pas caché son étonnement en livrant une toute autre analyse en direct sur LN24.

https://bam.news/articles/vaccines-moins-hospitalises-ce-qu-en-pense-le-professeur-laterre/?fbclid=IwAR1Ew5_-g7LI2L81fh9vmXB0dSOB4z-ZSwzwz3ZF89p-WTw07o55BqimAAM

Selon le professeur Laterre (Chef du service des soins intensifs des Cliniques Universitaires Saint-Luc), sur les 8 patients aux soins intensifs à Saint-Luc, 4 sont vaccinées, à Liège sur 4 patients, 2 sont vaccinés, à Charleroi, sur 5 patients, 1 est vacciné. Ces chiffres pourraient passer pour anecdotiques, vu le nombre réduit de l’échantillon (preuve qu’il y a peu de personnes en soins intensifs actuellement dans les hôpitaux pour cause de covid19), mais ils contredisent d’ores et déjà le discours de certains politiques.

On rappelle que d’autres statistiques

– en Angleterre (80% des hospitalisés Covid du mois d’Aout seraient vaccinés 

https://infodujour.fr/sciences/52612-lechec-des-vaccins-au-royaume-uni?fbclid=IwAR1pXUJLe_hQnG2xOd2zi27zjqq1xUjOQUdI_HF7xTh_x3U95yDcyrpYstU)

– et en Israël (Interviewé sur une chaîne de télévision israélienne le 5 août, le docteur Kobi Haviv, directeur du Herzog Hospital de Jérusalem, indique que 95 % des patients hospitalisés pour une forme sévère de Covid-19 sont vaccinés. Par ailleurs, il indique que « 85 à 90 % des hospitalisations concernent des personnes entièrement vaccinées ». 

https://www.breizh-info.com/2021/08/07/168653/israel-covid-19-85-a-90-des-hospitalisations-concernent-des-personnes-entierement-vaccinees-video/?fbclid=IwAR14FkvWlub0uSWFyklqlCINRzuDDFddelBJS7M1m6W7WjfKqNCDAPV_iEs)

viennent de remettre en cause le consensus autour des actuels vaccins à ARN messagers.

Il est donc important de respecter le droit de chacun et d’arrêter cette discrimination et cette manipulation des chiffres faites par les politiques et les médias. Le vaccin n’est pas sans risques, je connais plusieurs personnes qui ont eu des effets secondaires graves. La gestion politique de la crise est paranoïaque et contraire à la vie et la nature humaine… Sans surprise elle n’a pas démontré une balance bénéfice risque positive. Le Covid tue surtout des personnes fragiles et en comorbidité qu’il faut aider à renforcer leur système immunitaire et soigner et protéger, les autres devraient pouvoir vivre normalement et s’immuniser naturellement s’ils le souhaitent ( le risque de réinfection par immunité naturelle est bien moindre que après vaccin ), par exemple les jeunes ont environ 3 chances par million de mourir du Covid, c’est 10 à 15x moins que de mourir de la grippe… celui qui veut des sources de ces chiffres peut les chercher par ex. dans les références et articles disponibles ici: https://auxamescitoyennes.com.

Un article scientifique parmi d’autres qui explique également bien tout ceci et montre bien l’absence de consensus dans la communauté scientifique : 

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S221475002100161X?fbclid=IwAR3hc0P-VeisBX42PAo3fRfxKYpVll7RN9hb2qTuMAlzEaMOseTrdNhGPEI

La vraie démocratie c’est respecter le choix et le point de vue de chacun, même si l’on ne le comprend pas toujours. Imposer par la force et le chantage et fermer tout débat et dialogue, c’est tomber dans le fascisme et l’histoire a montré que ce ´ remède ´ a toujours amené du pire que le ‘mal’ qu’il voulait soit disant combattre. Aujourd’hui la décision imposée vous conviendra peut être, et celle de demain?


Pour le virologue Jean-Michel Claverie, les myocardites ont explosé chez les enfants : il faut vraiment arrêter ce délire.

« Rien sur le plan scientifique ne justifie la vaccination des adolescents », écrivait le virologue Jean-Michel Claverie dans Les Echos du 18 juin 2021.
Il défend l’immunité naturelle et le retour à la normale pour la jeune population qui ne décède pas du Covid-19. Force est de constater que le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) donne raison au professeur. Sur son compte Linkedin, il publie les chiffres du CDC – qui est l’agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique – des cas de myocardites (inflammation d’un muscle cardiaque) chez les jeunes. Des chiffres qui font froid dans le dos. Pour les 12-15 ans (mâles), plus de 2 240% (23 fois plus) de myocardites, les 16-17 ans (mâles) : + 3 933% (40 fois plus), les 18-24 ans (mâles) : +1 836 % et les 25-29 ans (mâles) : +522 %.

Lien vers le PDF du CDC :
• cdc.gov/2021/08/30/03-COVID-Su-50

Après la vaccination – les mots ne sont pas assez forts – c’est l’hécatombe. Pour le Pr Claverie, le constat est sans appel : « Il faut vraiment arrêter ce délire ! »

Plus d’infos et d’actualités sur les vaccins : https://auxamescitoyennes.com/actualites/


Lettre à Charlie : C’est dur d’être vacciné par des cons

Lettre à Charlie à propos de sa fascination vaccinale et de ses positions réductionnistes vis à vis des opposants au sésame sanitaire. par Jean-Paul Bourdineaud • 29 juillet 2021

Lettre a Charlie Hebdo


Covid-19 : les mythes s’effondrent :

Après que le CDC ait dû reconnaitre le fait que le vaccin n’empêche pas la transmission le mythe du vaccin solidaire « pour protéger les autres » et de l’immunité de groupe vaccinale s’effondre… Le mythe de l’immunité vaccinale, meilleure que l’immunité naturelle s’est également effondré… Le mythe de l’efficacité se fissure également: L’efficacité du vaccin sur le variant delta a été revue à la baisse à 39% en Israël… Rappelons encore, que de nombreuses zones d’ombres et inconnues existent sur la sûreté et les effets à long terme de ces vaccins. A court terme, une mortalité inédite et de nombreux effets secondaires ont été reportés sur les bases de données de pharmacovigilances (par ex: myocardites, thromboses, embolies pulmonaires, cécités, chocs anaphylactiques, paralysies faciales, zona, qui est typiquement lié à une immuno-suppression…). Finalement le mythe de l’utilité des mesures comme le confinement et le port du masque généralisé pour enrayer l’épidémie est mis à mal…

Article complet sur « Aux Ames Citoyennes » :

Covid-19 : les mythes s’effondrent


La stratégie du tout vaccin, les traitements négligés, un pass pour la liberté ou en route vers l’Armageddon ?

Que savons nous vraiment sur ces vaccins, sommes nous si sûr que la vaccination est efficace, sans danger et ne va pas en fait empirer les choses par effet ADE (anticorps facilitateurs) ou en favorisant de nouveaux variants résistants par échappement immunitaire (ce qui est prédit par de nombreux experts, car l’immunité vaccinale est pointue et homogène, à l’inverse de l’immunité naturelle) ou de nouveaux virus recombinants… ce qui est possible pour les coronavirus et les vaccins utilisés. En 2017 le vaccin contre la dingue a dû être retiré après 6 mois d’utilisation en raison des effets ADE… Aux Sechelles, pays le plus vacciné au monde, malgré la vaccination massive de plus de 70% de la population, on reconfine (Coronavirus : les cas en hausse aux Seychelles, pays le plus vacciné au monde ), en Inde, il semblerait que l’état où contaminations et décès connaissent une progression fulgurante (il s’agit de l’état du Maharashtra) est paradoxalement celui qui a massivement vacciné ( à plus de 50%). Cet État qui représente seulement 8% de la population du pays compte à lui seul les deux tiers des cas enregistrés la semaine dernière (fin Avril). En fait, 4 des 5 pays les plus vaccinés au monde font maintenant face à une flambée des contaminations et de nombreuses réinfections de personnes vaccinées, même avec deux doses de vaccin, ont lieu un peu partout (« 1789 personnes, surtout en EHPAD positives au covid à Cologne. Petit détail: elles étaient vaccinées. 454 deux fois.Le chef du département de la santé: « Il n’est pas normal que vous soyez infecté malgré la vaccination. Ces chiffres m’inquiètent. »).

Article complet sur « Aux Ames Citoyennes » :

Covid vaccin mortalité et ivermectine


Quelques liens à propos des vaccins, tirés du site de Réinfocovid :


Pourquoi la vaccination contre la covid-19 est-elle à double tranchant


Bénéfice/risque des vaccins covid par tranche d’âge : données du 1er juillet-2021


La vaccination n’empêche pas les regains épidémiques


La dangerosité des nouveaux vaccins anti-covid est un fait historique


Les vaccinés infectés seraient aussi contagieux que les autres


Effets indésirables post vaccination


La vaccination est une excellente solution contre certaines maladies